Accueil > Actualité locale > Extension du réseau de vidéosurveillance de TRANSPOLE

Extension du réseau de vidéosurveillance de TRANSPOLE

La délibération du conseil communautaire de la MEL (Métropole Européenne Lilloise) pour augmenter le nombre de caméras sur le réseau de transport métropolitain.

Extrait de la délibération du CONSEIL MOBILITE ET TRANSPORTS - TRANSPORTS - EVOLUTION DU METRO

Renforcement de l’offre du Métro - Extension du réseau de vidéo-protection -
Appel d’offres ouvert - Décision - Financement

Actuellement le métro est équipé de deux réseaux de caméras. Le premier est destiné à la vidéo-surveillance des équipements techniques nécessaires à l’exploitation du métro (façades de quais, ascenseurs, escaliers mécaniques, grilles d’accès aux stations…).
Le second réseau de vidéo-protection des zones publiques est destiné à la sécurité
des biens et des personnes. Ce dispositif comprend actuellement plus de 400 caméras sur la ligne 1 et a pour objectif de réaliser :
 la vidéo-protection d’ambiance des espaces pour le repérage des situations anormales, l’orientation des services de sécurité sur la zone de conflit, la constitution d’un moyen d’enquête a posteriori,
 la vidéo-protection des points particuliers pour l’identification d’auteurs d’activités délictueuses, l’aide à l’exploitation pour les équipements munis de contacts d’alarme,
 la vidéo-protection des abords des stations de métro.

Or, les aménagements prévus en stations rendent nécessaires le complément du dispositif de vidéo-protection existant.

De nouvelles caméras sont donc à installer notamment pour couvrir :

 Les zones situées sur les nouveaux quais aménagés non couverts par les caméras existantes et installées au titre de l’opération,
 Les nouvelles surfaces ouvertes au public,
 Les nouveaux accès aux stations,
 Les zones masquées par les « espaces d’attente sécurisée » imposés par la nouvelle réglementation ERP de 2009.

Ce complément est également l’occasion d’optimiser l’efficacité du dispositif existant
en améliorant le niveau de couverture de quelques zones. Sur la base des aménagements des stations, de l’implantation des caméras existantes et des caméras déjà prévues au titre de l’opération, les études préliminaires ont estimé le besoin à environ 160 nouvelles caméras réparties sur les 18 stations de la Ligne 1.

En outre, la fourniture d’équipements supports (encodeurs, enregistreurs) et de câblage est également à prévoir. Les équipements réseaux existants et le poste de commandement sécurité sont suffisamment dimensionnés.

Enfin, des travaux d’installation, de raccordement et d’intégration à l’existant ainsi
que des essais sont à réaliser. Il est à noter que les travaux seront globalement réalisés de jour en interface avec l’exploitation. Pour réaliser l’ensemble de ces prestations, il est nécessaire de lancer un marché de travaux.

Le montant de ce marché est estimé à 1,1 M € HT (base 10/2014) pour une durée
prévisionnelle de 9 mois.

En conséquence, la Commission Mobilité et Accessibilité consultée, le Conseil de la
Métropole décide :
- d’autoriser Monsieur le Président à lancer un appel d’offres ouvert en application
des articles 57 à 59 du Code des marchés publics,
- d’autoriser Monsieur le Président à signer le marché correspondant,
- d’autoriser, au cas où l’appel d’offres serait déclaré infructueux par la Commission
d’appel d’offres, soit le lancement d’un nouvel appel d’offres, soit la passation d’un
marché négocié, conformément aux dispositions des articles 35-I-1° et 35-II-3° du
Code des marchés publics,
- d’inscrire les dépenses correspondantes au compte n°2313 opération 106o001

Adopté à l’unanimité.
20/02/15.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document